Bannière
La Bonne Semence
Mercredi 14 août 2019
Dieu ne nous a pas fait selon nos péchés, et ne nous a pas rendu selon nos iniquités.
Psaume 103. 10
C'est lui qui pardonne toutes tes iniquités… Autant l'orient est loin de l'occident, autant il a éloigné de nous nos transgressions.
Psaume 103. 3, 12
Le paradis était aussi pour lui

Vieux baroudeur et ancien sous-officier de la Légion, Marcel finissait ses jours dans une maison de retraite de la banlieue parisienne. Il avait décoré sa petite chambre de quelques vestiges de son passé.

Farouche ennemi de toute religion, il acceptait pourtant, sans doute pour passer le temps, la visite d'un aumônier. Celui-ci lui parlait chaque fois de l'amour de Dieu qui a donné son Fils pour le salut des hommes.

Un jour Marcel se décida à interrompre son visiteur : “Écoutez, cher Monsieur, tout ce que vous me dites est magnifique, je le reconnais, mais ce n'est de toute façon pas pour moi. Parce qu'il y a une chose que vous ne savez pas, c'est que j'ai du sang sur les mains.” L'aumônier resta un moment silencieux. Puis il ouvrit sa Bible et lut :

“L'un des malfaiteurs qui étaient crucifiés injuriait Jésus en disant : N'es-tu pas le Christ, toi ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi. Mais l'autre lui répondit et le reprit : Tu ne crains pas Dieu, toi ? Car tu es sous le même jugement. Pour nous, nous y sommes justement, car nous recevons ce que méritent les actes que nous avons commis ; mais celui-ci n'a rien fait qui ne doive pas se faire… Jésus lui dit : … Aujourd'hui tu seras avec moi dans le paradis” (Luc 23. 39-43).

Alors le vieux légionnaire se dressa sur les bras de son fauteuil et s'écria : “Est-ce possible ? Le paradis est donc aussi pour moi ! ”

L'aumônier joignit les mains et remercia Dieu, prière à laquelle Marcel ajouta un fervent amen. Jésus venait d'entrer dans sa vie.