Bannière
La Bonne Semence
Mercredi 15 mai 2019
Père, j'ai péché contre le ciel et devant toi ; je ne suis plus digne d'être appelé ton fils ; traite-moi comme l'un de tes ouvriers.
Luc 15. 18, 19
Mon fils que voici était mort et il est revenu à la vie ; il était perdu et il est retrouvé.
Luc 15. 24
Dans un bar (2)

En sortant du bar, les amis d'Horace le félicitent. Alors qu'ils vont se séparer pour rentrer chez eux, l'homme fort s'approche et demande :

– Est-ce que je pourrais vous voir demain ?

Horace hésite.

– Oui, mais à quel sujet ?

– Votre prédication m'a remué. J'aimerais en parler avec vous. J'ai confiance en vous.

Horace, tout en l'invitant, espère qu'il va oublier.

Mais le lendemain, le voilà. Horace le fait entrer :

– Qu'avez-vous à me dire ?

– C'est une triste histoire : ma femme et moi, on est endetté jusqu'au cou. On n'arrête pas de se disputer, et puis c'est l'alcool, la misère… Désespéré, il demande :

– S'il vous plaît, priez pour moi maintenant !

Quel choc pour Horace ! Doit-il avouer la supercherie ? L'homme perdrait alors tout espoir. Il joint les mains et bégaye maladroitement quelques paroles pieuses. Le visiteur le remercie et lui demande s'il peut revenir. Horace accepte. Mais où chercher dans la Bible des paroles de réconfort ? N'en a-t-il pas lui-même besoin ? Cette situation le met de plus en plus mal à l'aise. Où trouver de l'aide ? Peut-être chez son voisin ?

Celui-ci l'accueille avec joie. Horace et l'homme deviendront des visiteurs réguliers chez ce croyant, et au fil des lectures de la Bible, ils accepteront de répondre à l'amour de Dieu qui les cherche. Ils reconnaîtront bientôt leur passé misérable et coupable et recevront le pardon de Dieu. Ils trouveront la paix du cœur et le bonheur de la présence divine.