Bannière
La Bonne Semence
Vendredi 26 avril 2019
Il a commandé, et a fait venir un vent de tempête… Il arrête la tempête, la changeant en calme, et les flots se taisent.
Psaume 107. 25, 29
Traversée du lac
Lecture proposée : Marc 4. 35-41

Laissant les foules qui l'entouraient, Jésus dit à ses disciples : “Passons à l'autre rive”. Puisque c'était lui qui en donnait l'ordre – et qui de plus les accompagnait – auraient-ils pu ne pas arriver à bon port ? Mais la tempête était permise, commandée même. C'était la mise à l'épreuve de leur foi.

Comme les disciples, nous sommes souvent pris de panique quand l'épreuve arrive subitement. Il nous semble que Dieu ne voit rien, n'entend rien, qu'il est indifférent. Tout espoir nous paraît perdu. Nous n'avons plus que la force de crier au secours. C'est justement là que Dieu intervient, quand nous cessons d'essayer de nous en sortir tout seuls. Rien ne lui échappe et il sait quel est le bon moment pour agir. La délivrance n'en est que plus éclatante et nous remplit de reconnaissance envers celui qui fait tout concourir au bien de ceux qui l'aiment (Romains 8. 28).

Nous avons un Sauveur merveilleux ! Il a été un homme comme nous, il a été fatigué au point de dormir, lassé du chemin. C'est pour cela qu'il peut comprendre nos fatigues et nos détresses (Hébreux 4. 15). Mais en même temps il reste le Dieu qui a tout créé et qui garde le contrôle de tout (Colossiens 1. 16, 17). Rien ne lui est impossible.

“Approchons-nous donc avec confiance du trône de la grâce, afin de recevoir miséricorde et de trouver grâce, pour avoir du secours au moment opportun” (Hébreux 4. 16).