Bannière
La Bonne Semence
Dimanche 14 avril 2019
Ils pesèrent mon salaire, 30 pièces d'argent. Et l'Éternel me dit : Jette-le au potier, ce prix magnifique auquel j'ai été estimé par eux. (prophétie qui concerne Jésus, vendu par Judas)
Zacharie 11. 12, 13
Vous avez été achetés à prix ! Glorifiez donc Dieu dans votre corps.
1 Corinthiens 6. 20
Le prix de l'être humain ?

La valeur d'un être humain ? … Elle est très variable ! Les assurances l'estiment différemment selon les pays. Les grands clubs de football sont prêts à dépenser des sommes exorbitantes pour acheter un joueur. À l'opposé, certains tyrans massacrent sans scrupule hommes, femmes, enfants, comme si leur vie ne valait rien.

Jésus lui-même avait été estimé à trente pièces d'argent, le prix d'un esclave. C'est la somme que Judas a reçue pour l'avoir livré aux dirigeants de l'époque. Un prophète résume cela : «Nous n'avons eu pour lui aucune estime» (Ésaïe 53. 3). Ce profond mépris et cette haine ont abouti à la crucifixion de Jésus. Les hommes sont responsables de sa mort.

Mais sur la croix, Jésus a payé par ses souffrances l'immense prix du rachat de l'homme. L'abandon, la colère de Dieu contre le péché, la mort, c'est lui qui les a subis. “Jésus s'est donné lui-même en rançon pour tous” (1 Timothée 2. 6). Ce verset nous rappelle que les croyants ont été achetés à grand prix : la vie du Christ, son sang versé à la croix. «Vous avez été rachetés de votre vaine conduite… non par des choses corruptibles, de l'argent ou de l'or, mais par le sang précieux de Christ» (1 Pierre 1. 18, 19).

Dieu a accepté ce sacrifice, qui répond parfaitement à sa sainteté et à sa justice. Ne refusons pas sa grâce, ce serait mépriser ce que Jésus a fait. Le prix qu'il a payé pour nous sauver est à la mesure de son amour : infini. Prenons conscience de la valeur que nous avons à ses yeux, et cherchons à lui plaire.