Bannière
La Bonne Semence
Dimanche 10 février 2019
C'est toi qui m'as tiré du ventre qui m'a porté ; tu m'as donné confiance sur le sein de ma mère.
Psaume 22. 9
Les principaux sacrificateurs, avec les scribes et les anciens, disaient en se moquant : … Il s'est confié en Dieu.
Matthieu 27. 41-43
Le juste est plein de confiance, dans sa mort même.
Proverbes 14. 32
Jésus – sa confiance (6)

Adam s'est méfié de Dieu et, à sa suite, l'humanité a perdu confiance dans son Créateur. Le monde s'est organisé sans Dieu, la méfiance et la révolte envers lui font partie de l'atmosphère ambiante. Le péché règne avec ses conséquences, et l'homme en accuse Dieu…

C'est dans ce monde que Jésus est venu et qu'il a vécu, comme un homme entièrement confiant en Dieu :

– Dieu est son Dieu dès le ventre de sa mère. Il veille aussi sur lui au moment de sa naissance. Au cours de son enfance, c'est toujours en Dieu que Jésus se confie.

– En pleine tempête, il dort paisiblement au fond d'une barque (Marc 4. 38). Il peut dire : “Moi, je me confierai en lui” (Hébreux 2. 13).

– Avant de ressusciter son ami Lazare, il dit à Dieu son Père, plein de confiance en lui : “Je savais que tu m'entends toujours” (Jean 11. 42).

– Il s'en remet entièrement à la sagesse de son Père : “Oui, Père, car c'est ce que tu as trouvé bon devant toi” (Matthieu 11. 26).

– Alors qu'il est cloué sur la croix, que ses ennemis se moquent de lui, que son Dieu l'abandonne (Matthieu 27. 46), sa confiance demeure (Proverbes 14. 32).

– Enfin, au moment d'expirer, c'est aux soins de son Père qu'il remet son esprit (Luc 23. 46). Il a la confiance que Dieu veillera sur lui et ne l'abandonnera pas à la mort (Psaume 16. 9, 10). Et sa confiance n'est pas déçue. Son Dieu le ressuscite et le fait asseoir à sa droite.