Bannière
La Bonne Semence
Vendredi 07 décembre 2018
Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, car la semence de Dieu (ce qui a été semé par Dieu) demeure en lui, et il ne peut pas pécher, parce qu'il est né de Dieu.
1 Jean 3. 9
Si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n'est pas en nous.
1 Jean 1. 8
Illusions ?

Les deux versets du jour semblent s'opposer et peuvent troubler les croyants. Certains d'entre eux, en lisant rapidement le premier cité, pourraient prétendre ne plus pécher. Est-ce possible ? Dans la langue originale, le verbe traduit en français par “pratiquer” suggère l'idée d'un comportement régulier, d'une habitude. L'apôtre veut donc dire qu'une personne qui a la vie de Dieu est délivrée de cette mauvaise habitude du péché. Cette “semence de Dieu”, cette vie nouvelle qu'il a reçue par grâce, est tournée vers le bien, et donc ne pèche pas.

Mais tant que nous sommes sur la terre, nous gardons en nous cette source de mal que la Bible appelle “le vieil homme” ou “la chair”, qui est constamment prête à nous influencer. C'est pour cela qu'il arrive malheureusement à tous les chrétiens de commettre des fautes. Ne pas le reconnaître serait se tromper soi-même. C'est le sens du deuxième verset du jour, confirmé par d'autres, en particulier : “Nous trébuchons tous de bien des manières” (Jacques 3. 2).

Cependant, les croyants n'ont aucune excuse pour céder au péché. En effet, le Saint Esprit en eux a un pouvoir suffisant, il est toujours disponible, pour les préserver du mal. Celui qui cultive une bonne relation avec son Dieu est sensible à sa sainteté, et cela lui évite de “trébucher”.

Et si cela arrive, que faire ? L'apôtre nous donne aussitôt le remède : “Si nous confessons nos péchés, Dieu est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés et nous purifier de toute iniquité” (1 Jean 1. 9).