Bannière
La Bonne Semence
Mercredi 17 octobre 2018
Vous vous êtes tournés vers Dieu, vous détournant des idoles pour servir le Dieu vivant et vrai, et pour attendre des cieux son Fils qu'il a ressuscité d'entre les morts, Jésus, qui nous délivre de la colère qui vient.
1 Thessaloniciens 1. 9, 10
L'idole

Un sculpteur réputé au Sri Lanka fut choisi pour créer une des plus grandes statues de Bouddha de toute l'Asie. Recevoir une telle commande fut pour lui une véritable consécration. Pourtant, pendant les années qu'il mit à réaliser son chef-d'œuvre, l'angoisse ne le quittait pas :

“Je réalisais que cette statue à laquelle je donnais forme ne pourrait jamais satisfaire mes aspirations profondes ni donner de réponse à mes questions. Elle resterait à jamais une idole inerte, produite par mes propres mains…”

Il commença alors une recherche spirituelle dans toutes les directions. Elle se révéla décourageante et stérile jusqu'au jour où un chrétien vint chez lui. Il raconte :

“Je reçus la visite d'un jeune homme souriant qui m'offrit un tract évangélique. J'appris, en le lisant, que Jésus Christ était l'envoyé de Dieu pour me sauver, qu'il voulait remplir ma vie de sa grâce et de sa paix. Aujourd'hui, je suis heureux de proclamer ma joie profonde de l'avoir pour Sauveur et Seigneur.”

En qui mettons-nous notre confiance ? Dans les idoles du monde : personnalités célèbres, constructions matérielles ou intellectuelles, etc. ? Elles finissent toujours par décevoir. Seul le Dieu vivant peut combler les besoins de l'âme.

“Le sculpteur… prend un chêne… Il en brûle la moitié au feu ; avec la moitié… il cuit un rôti… Et avec le reste il fait un dieu, son image taillée : il se prosterne devant elle, l'adore et lui adresse sa prière… : Délivre-moi, car tu es mon dieu. Ils n'ont pas de connaissance et ne comprennent pas…” (Ésaïe 44. 13-18).