Bannière
La Bonne Semence
Samedi 04 août 2018
Ils connaissent les terreurs de l'ombre de la mort.
Job 24. 17
L'Éternel est mon berger… Même quand je marcherais par la vallée de l'ombre de la mort, je ne craindrai aucun mal ; car tu es avec moi.
Psaume 23. 1, 4
Fatigué de vivre et effrayé de mourir ?

Un acteur célèbre déclarait à un journaliste : “Je suis fatigué de vivre et effrayé de mourir”. La vie n'est pas souvent facile. La richesse, pas plus que les honneurs ou la gloire, ne peuvent apporter la paix et le bonheur dans le cœur. La mort reste un sujet de terreur pour celui qui n'est pas réconcilié avec Dieu.

Quel contraste avec l'apôtre Paul, serviteur et imitateur de Jésus Christ, son Sauveur et son Seigneur ! Sa vie avait été éprouvante, il n'avait pas ménagé sa peine pour annoncer l'évangile. Il avait été souvent persécuté et rejeté. À la fin de sa vie il était dans une prison à Rome à cause de sa foi. Malgré toutes ces difficultés, il ne craignait ni la vie, ni la mort car il se confiait entièrement en Dieu. “Pour moi, vivre, c'est Christ, et mourir, un gain ; mais si j'ai à vivre dans le corps, il en vaut bien la peine… Je suis pressé des deux côtés : j'ai le désir de partir et d'être avec Christ, car c'est, de beaucoup, meilleur ; mais il est plus nécessaire à cause de vous que je demeure dans le corps” (Philippiens 1. 21-24). Il avait la conviction d'être entre les mains de son Dieu qu'il connaissait personnellement. Dieu lui suffisait en tout, pour vivre ou pour mourir.

L'être humain est fragile physiquement et psychologiquement. Dieu le sait bien : “Comme un père a compassion de ses fils, l'Éternel a compassion de ceux qui le craignent. Car il sait de quoi nous sommes formés, il se souvient que nous sommes poussière” (Psaume 103. 13, 14). Notre ressource est de le connaître comme notre Père, et Jésus Christ est le seul chemin.