Bannière
La Bonne Semence
Lundi 16 juillet 2018
Il a plu à Dieu, par la folie de la prédication, de sauver ceux qui croient… Car la folie de Dieu est plus sage que les hommes, et la faiblesse de Dieu est plus forte que les hommes.
1 Corinthiens 1. 21, 25
La faiblesse de Dieu, plus forte que les hommes

L'histoire nous apprend que la propagation de l'évangile se fit avec une rapidité stupéfiante au cours des premiers siècles de notre ère. La foi au Seigneur Jésus, le Sauveur du monde, se répandit dans tout le monde antique, et cela en dépit de violentes persécutions. Tertullien, un de ceux qu'on appelle les pères de l'Église, a dit que “le sang des martyrs était devenu la semence de l'Église”.

Un exemple parmi tant d'autres fut celui de Blandine à Lyon en 177. C'était une jeune esclave particulièrement chétive. Elle fut emprisonnée puis torturée, parce qu'elle était chrétienne. Pour être libérée, il lui suffisait de renier son Seigneur. On était sûr qu'elle le ferait, tellement elle était fragile. Rien ne lui fut alors épargné : le fouet, la chaise rougie au feu, enfin les bêtes féroces, qui, à la surprise de tous, refusèrent de l'attaquer ! On la sortit de l'arène afin de la réserver pour le dernier jour des jeux publics. Elle fut alors placée dans un filet et livrée à un taureau sauvage. Il fallut la transpercer d'une lance pour lui ôter la vie. Elle avait été fidèle jusqu'à la mort (Apocalypse 2. 10).

On peut imaginer les bourreaux rentrant chez eux le soir. S'ils étaient lucides, ils ont dû s'avouer vaincus, honteux et misérables. Ils avaient vu une chrétienne dont la foi avait brillé d'un éclat extraordinaire. Son sacrifice avait plus d'impact que beaucoup de sermons.