Bannière
La Bonne Semence
Jeudi 03 mai 2018
La création elle-même aussi sera délivrée de la servitude de la corruption, pour jouir de la liberté de la gloire des enfants de Dieu. Car nous savons que toute la création ensemble soupire ; elle est en travail jusqu'à maintenant.
Romains 8. 21, 22
Écologie (4) : Christ transforme les comportements

La pollution est partout, nous le constatons tous les jours. Les scientifiques témoignent, photos à l'appui, que l'humanité se prépare à beaucoup de difficultés, et qu'elle va peut-être même vers sa propre destruction. Les conférences internationales se succèdent, de vastes programmes sont élaborés, mais le mal ne semble plus pouvoir être enrayé. On comprend que la terre “soupire”…

Que faire ? Le chrétien doit se rappeler qu'il est un “pèlerin”, de passage sur la terre. Il traverse un monde qui souffre des conséquences du péché mais pour lequel il a une vraie sympathie. Sa tâche principale est de prêcher l'évangile et de faire connaître Christ à tous. C'est Lui qui les forme ensuite à être ses disciples (Matthieu 28. 18-20). Seul Jésus Christ peut transformer une vie, et nous donner une espérance qui dépasse notre vie sur la terre, un avenir et une espérance pour le ciel, car il va venir pour chercher ceux qui auront cru en lui.

Conscient que Dieu a créé la nature comme son cadre de vie, l'homme doit la respecter et la gérer au mieux, chacun à son niveau.

Les chrétiens ne sont pas inquiets ni découragés, car le Seigneur Jésus, qui est le possesseur de notre planète, va revenir pour les enlever au ciel. Plus tard, sur la terre, Jésus Christ instaurera un royaume de paix et de prospérité. La nature aura un renouveau de jeunesse, elle chantera de joie et louera le Seigneur (Psaume 96. 12). “Que tout ce qui respire loue le Seigneur ! Alléluia ! ” (Psaume 150. 6).