Bannière
La Bonne Semence
Mardi 01 mai 2018
Je me suis tourné vers toutes les œuvres que mes mains avaient faites… et voici, tout était vanité et poursuite du vent, et il n'y en avait aucun profit sous le soleil.
Ecclésiaste 2. 11
Christ est mort pour tous, afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour celui qui pour eux est mort et a été ressuscité.
2 Corinthiens 5. 15
Je veux profiter de la vie !

Augmenter son pouvoir d'achat est une grande préoccupation dans nos pays. La société de consommation dans laquelle nous vivons nous pousse à vouloir toujours plus. Nous pensons que nous n'avons jamais assez pour être heureux, il nous manque toujours quelque chose ! Est-ce cela profiter de la vie ? Au moment de mourir, quelle importance auront mes biens et tous les plaisirs que j'aurai expérimentés sur la terre… “En toute chose il faut considérer la fin” (La Fontaine).

Le vrai bonheur n'existe que dans la mesure où chacun vit en phase avec Dieu son Créateur. Pour le croyant, il ne s'agit pas de “profiter de la vie” pour faire ce qu'il veut, mais plutôt d'écouter et de faire ce que Dieu dit par sa Parole, et ainsi de recevoir ses bénédictions. Profiter de la vie que Dieu me donne, c'est premièrement rencontrer Jésus Christ comme Sauveur et comme Seigneur. J'apprends par là à connaître Dieu comme mon Père céleste, et mon bonheur est alors de me conduire d'une manière digne du Seigneur, en accomplissant les bonnes œuvres que Dieu a préparées à l'avance pour moi (Éphésiens 2. 10).

Croyez-vous au Fils de Dieu, mort et ressuscité pour nous donner le vrai bonheur, la vie éternelle ? Si vous n'avez pas encore cette certitude, acceptez sans plus tarder ce don de Dieu. Vous pourrez alors réellement profiter de cette vie d'enfant de Dieu et des “immenses richesses de sa grâce” (Éphésiens 2. 7).