Bannière
La Bonne Semence
Vendredi 20 avril 2018
Ce que Dieu a préparé pour ceux qui l'aiment, Dieu nous l'a révélé par son Esprit ; car l'Esprit sonde tout, même les choses profondes de Dieu. Qui donc, parmi les hommes, connaît les choses de l'homme, si ce n'est l'esprit de l'homme qui est en lui ? Ainsi, personne ne connaît les choses de Dieu non plus si ce n'est l'Esprit de Dieu.
1 Corinthiens 2. 9, 10, 11
Il ne suffit pas d'être intelligent !

L'intelligence est une faculté extraordinaire que Dieu a donnée à l'homme : il a pu aller très loin dans la connaissance de l'univers, ou dans les réalisations techniques les plus complexes. Par l'intelligence, en contemplant la nature, nous pouvons reconnaître l'existence de Dieu et discerner “ce qu'il y a d'invisible en lui, c'est-à-dire à la fois sa puissance éternelle et sa divinité” (Romains 1. 20).

Toutefois l'homme reste créature, un être limité, incapable de comprendre ce qu'est Dieu dans son infini. Il n'a pas la capacité de saisir la vraie nature de Dieu : amour, lumière, sainteté. Combien moins peut-il le faire quand il choisit de vivre sans Dieu, indépendamment de ce qu'Il est et de Sa volonté.

Dieu s'est alors révélé lui-même en parlant aux hommes, d'une façon compréhensible, dans leur langage humain. Il l'a fait progressivement : des hommes de foi ont reçu et transmis la connaissance du seul vrai Dieu. Puis il s'est révélé complètement en envoyant son Fils, Jésus Christ, sur la terre. Par son Esprit et sa Parole, il se révèle maintenant à notre cœur et à notre conscience.

La Parole de Dieu ne s'impose pas à nous par une démonstration raisonnée, intellectuelle, mais elle nous présente une personne : Jésus Christ, Dieu lui-même venu comme un homme, saint et sans péché. Plus encore, comme celui qui nous a aimés et s'est livré pour nos fautes. C'est un Sauveur vivant, qui seul peut nous mettre en relation avec Dieu, qu'il nous a révélé comme un Père. Cette révélation est faite aux “petits enfants”, non aux “sages et aux intelligents” (Matthieu 11. 25).