Bannière
La Bonne Semence
Mardi 03 avril 2018
Christ… est mort pour des impies.
Romains 5. 6
(Jésus a dit au malfaiteur crucifié : ) En vérité, je te dis : Aujourd'hui tu seras avec moi dans le paradis.
Luc 23. 43
Avec Jésus

En 1957, ce jeune homme condamné à mort pour meurtre attend l'exécution de sa peine en prison. D'éducation chrétienne, il refuse pourtant les visites de l'aumônier. Des mois de détresse s'écoulent dans le silence et la solitude. Il finit par accepter que l'aumônier lui prête des livres. Pendant plusieurs mois, il lit la Bible, puis rencontre un ancien camarade devenu chrétien. Dans son journal intime il écrit : “Je suis comblé, sauvé malgré moi, retiré du monde parce que je m'y perdais”.

Au terme de cette période, convaincu par l'appel de Dieu, il écrit : “J'essayais de croire par la raison ! Et brutalement, en quelques heures, j'ai possédé la foi, une certitude absolue. J'ai cru et je ne comprenais pas comment, jusque-là, je faisais pour ne pas croire ! La grâce m'a visité, une grande joie s'est emparée de moi et surtout une grande paix. Tout est devenu clair en quelques instants. C'était une joie sensible très forte que j'ai peut-être trop tendance à rechercher maintenant car l'essentiel n'est pas l'émotion, mais la foi. Je sais maintenant que tout est grâce et que ce n'est pas vers la mort que je vais mais vers la vie.”

Le jeune homme, habité par une paix inexprimable, reste en prière toute la nuit précédant son exécution prévue à 5 h du matin. Les dernières lignes de son journal mentionnent la certitude de sa foi en son Sauveur : “Dans cinq heures, je verrai Jésus…”