Bannière
La Bonne Semence
Samedi 17 mars 2018
Sa confiance sera une toile d'araignée : il s'appuiera sur sa maison, et elle ne tiendra pas ; il s'y cramponnera, et elle ne restera pas debout.
Job 8. 14, 15
Ils tissent des toiles d'araignées… Leurs toiles ne deviendront pas des vêtements, et ils ne se couvriront pas de leurs œuvres.
Ésaïe 59. 5, 6
La toile d'araignée

Une grande toile d'araignée est tissée entre les hautes herbes près du sol ; couverte de givre, elle est magnifique. Ouvrage bien fragile ! Un simple effleurement la détruirait.

– Un ami du patriarche Job utilise cette image pour parler de “ceux qui oublient Dieu” : il déclare que leur confiance sera “une toile d'araignée”. Se reposer sur ses propres mérites pour être en règle avec Dieu, se révélera inutile.

– Le prophète Ésaïe reprend l'image de la toile d'araignée en parlant des hommes pécheurs. Comment se faire un vêtement avec une toile d'araignée ? Il en est ainsi de celui qui essaie de faire valoir ses bonnes actions pour se présenter devant Dieu. En réalité ces vêtements sont bien insuffisants pour cacher nos péchés. Seule notre foi en Jésus nous rend justes aux yeux de Dieu, et nous couvre des “vêtements du salut”, de la “robe de la justice” (Ésaïe 61. 10).

– La toile d'araignée est aussi une image qui parle aux croyants. Sur quoi ou sur qui comptons-nous pour la vie de chaque jour ? Sur nos ressources, sur un salaire régulier, sur des amis influents ou sur notre propre “débrouillardise” ? Tout cela pourrait disparaître aussi vite qu'une toile d'araignée se déchire. Plaçons notre confiance dans le Seigneur qui a dit : “Je ne te laisserai pas et je ne t'abandonnerai pas” ; de sorte que, pleins de confiance, nous disions : “Le Seigneur est mon aide ; je ne craindrai pas : que me fera l'homme ? ” (Hébreux 13. 5, 6)