Bannière
La Bonne Semence
Dimanche 06 août 2017
Christ a souffert une fois pour les péchés, le juste pour les injustes, afin de nous amener à Dieu.
1 Pierre 3. 18
Besoin d'un Sauveur

Si je tombe à l'eau sans savoir nager, j'ai besoin, non pas de bons conseils, ni de leçons de natation ; mais de quelqu'un qui me sauve en me tirant de l'eau.

Si j'ai beaucoup de dettes que je suis incapable de payer, j'ai besoin de quelqu'un qui me délivre des mains des créanciers et de celles des huissiers, en acceptant de payer à ma place.

Par nature je suis pécheur, coupable aux yeux de Dieu ; ce dont j'ai besoin, ce n'est pas d'une leçon de morale, mais d'un Sauveur qui prenne mon passif à sa charge et en porte le châtiment devant la justice divine.

De même qu'une pièce de monnaie a deux faces inséparables, ainsi Dieu est inséparablement amour et lumière. Il est amour, il nous cherche pour faire de nous ses enfants. Il est lumière, il ne peut supporter en sa présence aucun pécheur chargé de ses fautes. Sa justice exige qu'il nous condamne, car tout acte mauvais, comme toute parole méchante, doit être puni. Dieu est juste en punissant les pécheurs, pourtant il veut rendre justes des coupables en rébellion. Comment le peut-il ?

Les exigences de la justice de Dieu et l'abondance de son amour se sont exprimées ensemble à la croix. Le mal devait être puni ; il l'a été quand le Fils de Dieu s'est présenté pour mourir sur la croix à notre place. Il est notre rançon, il a subi la peine que méritaient nos fautes : voilà sa justice et, en même temps, son amour envers nous. “Tous ceux qui croient sont justifiés gratuitement par sa grâce, par la rédemption qui est dans le Christ Jésus” (Romains 3. 24).