Bannière
La Bonne Semence
Jeudi 22 juin 2017
Comme Jésus se mettait en chemin, un homme accourut et, se jetant à genoux devant lui, lui demanda : Bon maître, que dois-je faire pour hériter de la vie éternelle ? … Jésus, l'ayant regardé, l'aima.
Marc 10. 17, 21
Jésus, l'ayant regardé, l'aima (1)
Lire Marc 10. 17-27

Un homme s'approche de Jésus. C'est quelqu'un d'influent, un chef du peuple (Luc 18. 18) ; il a de la fortune. Il a toujours observé les commandements de la Loi ; en résumé, c'est “quelqu'un de bien”, comme on dirait de nos jours. Mais, dans le fond de son cœur, il lui manque quelque chose, une certitude pour l'au-delà. Alors il vient vers ce Jésus dont il a entendu parler et lui demande ce qu'il doit faire pour obtenir la vie éternelle. Jésus reconnaît ses qualités, mais il discerne aussi ce qui ne va pas : ses richesses sont sa priorité. Va-t-il lui parler durement ? Non : “Jésus, l'ayant regardé, l'aima”.

Vous êtes peut-être comme ce jeune homme riche : en apparence tout va bien, vous menez une vie paisible et honnête, vous ne manquez de rien. Mais vous êtes insatisfait, rongé par des angoisses que vous êtes seul à connaître. Quelqu'un a pourtant la solution, et c'est toujours la même personne qu'il y a 2000 ans. Oui, cet homme nommé Jésus est toujours vivant, car il est Dieu. Il a un jour quitté le ciel pour venir partager la condition humaine. Il a donné sa vie sur une croix, il a réglé le problème du péché qui sépare tout homme de Dieu et l'empêche d'être heureux. Pouvait-il vous prouver son amour d'une meilleure façon ? Il est ressuscité et remonté au ciel. Et depuis votre naissance, il vous regarde et il vous aime. Voulez-vous l'écouter ? Il désire vous parler par l'évangile et vous montrer le chemin de la vie.