Bannière
La Bonne Semence
Dimanche 14 août 2016
Notre secours est dans le nom de l'Éternel, qui a fait les cieux et la terre.
Psaume 124. 8
Ceux qui connaissent ton nom se confieront en toi ; car tu n'as pas abandonné ceux qui te cherchent, ô Éternel.
Psaume 9. 10
Naviguer vers l'espoir

Depuis des années, il errait entre Asie et Europe. Arrivé en France, ce migrant afghan désirait aller en Angleterre pour trouver une vie meilleure. Alors, avec des objets récupérés, il a construit un radeau pour traverser la Manche : des planches pour le cadre, du polystyrène plastifié pour le flotteur, un pied de table et une canne à pêche pour le mât, un drap pour la voile. Il naviguait sur son embarcation lorsque les sauveteurs en mer l'ont intercepté et ramené à son point de départ. Il a expliqué qu'il naviguait vers l'espoir et que son espoir venait de se briser.

Ne plus avoir d'espoir est tragique. Croire que l'on n'a plus d'avenir, que la vie n'a plus de sens, peut même conduire au pire. Pour traverser les difficultés de la vie, on peut compter sur “les moyens du bord”, ou bien mettre sa confiance en Dieu. Et la différence est immense. Celui qui croit Dieu et ses promesses a pour lui tout ce qu'est Dieu dans son amour, sa sagesse, sa fidélité, sa puissance et sa souveraineté. Voici ce que Dieu, qui ne peut pas mentir, déclare à chacun :

– il veut lui donner “un avenir et une espérance” (Jérémie 29. 11).

– il est avec lui tous les jours de sa vie, les bons comme les mauvais (Matthieu 28. 20).

– il ne permettra pas que l'épreuve dépasse ce qu'il peut supporter (1 Corinthiens 10. 13).

– tout obéit à sa volonté (Proverbes 21. 1).

Le Dieu qui fait de telles promesses est un Dieu d'amour et de compassion, prêt à se révéler à celui qui le cherche. Vous peut-être ?