Bannière
La Bonne Semence
Lundi 14 septembre 2015
Si quelqu'un pense savoir quelque chose, il ne connaît rien encore comme il faut connaître.
1 Corinthiens 8. 2
Ceux qui croient en son nom (celui de Jésus)… sont nés non pas de sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l'homme, mais de Dieu.
Jean 1. 12, 13
Le christianisme en dix leçons

Marianne et Julie sont de bonnes camarades de lycée. Marianne est chrétienne, Julie ne l'est pas. Julie a beaucoup d'estime pour son amie et décide de devenir chrétienne. Elle questionne Marianne, s'intéresse à sa foi, lui pose des questions sur la Bible. Enfin elle lui demande de l'accompagner à l'église. Elle est sincère et cherche vraiment à comprendre. Pourtant, quelque chose ne va pas…

Julie cherche à devenir chrétienne avec sa tête. Elle voudrait assimiler une sorte de “christianisme en dix leçons”, et y adhérer intellectuellement. Mais son cœur et sa conscience ne sont pas impliqués dans sa recherche, elle n'a pas soif. Un cours de chimie sur la structure de la molécule d'eau est intéressant, mais pour apprécier un verre d'eau, il faut avoir soif !

Le vrai christianisme ne s'apprend pas dans la tête, comme une leçon, il vous transforme profondément, de l'intérieur. Nicodème, homme instruit, a autrefois abordé Jésus, fort de ses connaissances religieuses. En quelques mots, Jésus met de côté son savoir et lui apprend que, pour entrer dans le royaume de Dieu, il faut être né de nouveau (Jean 3. 7).

Devenir chrétien, c'est devenir un être nouveau, recevoir une nouvelle nature directement de Dieu. Et cela, aucun effort intellectuel ne peut le produire. C'est l'état de ma conscience qui est en jeu. Est-ce que je reconnais devant Dieu que j'ai besoin de son pardon ? Il est prêt à me l'accorder. Il pardonne à tous ceux qui croient au nom de Jésus ; et celui qui croit en lui a la vie éternelle (Jean 3. 16).