Bannière
La Bonne Semence
Vendredi 17 mai 2013
Quel profit y aura-t-il pour un homme s'il gagne le monde entier et fait la perte de son âme ; ou que donnera un homme en échange de son âme ?
Marc 8. 36, 37
Mon Dieu comblera tous vos besoins selon ses richesses en gloire dans le Christ Jésus.
Philippiens 4. 19
Assoiffé ou comblé ?

L'homme est un perpétuel insatisfait et rien ne peut combler le vide de son cœur. Ses œuvres, ses prouesses (dans le domaine des affaires, des arts, des sciences, du sport…) ne sont-elles pas là pour l'étourdir, le distraire et lui masquer les manques de son existence ? Des découvertes utiles au bien de tous sont souvent le fruit de recherches inlassables, d'un travail sans relâche. Mais les motifs de cet engagement ne se trouvent-ils pas bien souvent dans le cœur de l'homme sans Dieu qui, dominé par l'orgueil, devient sans le savoir l'esclave du diable ?

Jésus seul peut combler les besoins les plus profonds de l'homme, à condition qu'il change de maître. Quiconque s'approche de Jésus, croit en lui, en son œuvre de salut, et se repent de sa vie passée, possède la vie éternelle. “Celui qui croit en moi a la vie éternelle” (paroles de Jésus ; Jean 6. 47). Cette promesse concerne tous ceux qui cherchent un vrai sens à leur vie. Elle ne promet pas la prospérité matérielle, mais comble les aspirations profondes de celui qui est à la recherche du vrai bonheur.

La vie éternelle est un don gratuit qui répond à tous les besoins de l'homme, apaise ses craintes les plus secrètes. Celui qui accepte ce don découvre l'amour de Dieu. En donnant son Fils, il a démontré l'amour incomparable dont il veut remplir le cœur de chacun. “Aimons-nous l'un l'autre, car l'amour est de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu. Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu, car Dieu est amour” (1 Jean 4. 7, 8). Cet amour, le connaissez-vous ?