Bannière
La Bonne Semence
Vendredi 02 septembre 2011
[Jésus] prit alors un petit enfant, le plaça au milieu d'eux  ; et l'ayant serré dans ses bras, il leur dit  : Celui qui recevra en mon nom un petit enfant comme celui-là, me reçoit  ; et celui qui me recevra, ce n'est pas moi qu'il reçoit, mais celui qui m'a envoyé.
Marc 9. 36, 37
Élever des enfants

Charles Péguy écrivait déjà en 1910  : “Les pères de famille sont les grands aventuriers des temps modernes”. Un siècle plus tard, cette qualification, qui s'applique bien sûr également aux mères, n'a sans doute jamais été aussi justifiée. Le contexte moral du monde d'aujourd'hui est inquiétant. Ses manières de penser s'infiltrent au sein de nos familles et dans nos cœurs, particulièrement dans ceux des enfants. Ainsi l'éducation d'une famille pourrait paraître, pour un chrétien, une entreprise bien difficile, voire impossible.

Et pourtant, s'il nous confie des enfants, le Seigneur nous donne la mission de les élever pour lui, et les ressources pour cela  : la Parole de Dieu et la prière.

Nous avons aussi l'exemple de la façon dont Dieu, notre Père, s'occupe de nous, ses enfants.

Aimer mon enfant ne consiste pas seulement à lui dire de petits noms de tendresse. C'est lui accorder mon attention chaque fois qu'il en a besoin, mais en me rappelant que les exigences d'un enfant ne sont pas toutes à satisfaire. C'est avec le secours du Seigneur que je peux lui consacrer du temps et des trésors de patience.

Apprendre à un enfant à obéir ne signifie pas élever sans cesse la voix  ! Non, il faut rester digne et ferme, ne pas promettre sans tenir parole, en application du principe biblique  : “Que votre oui, soit  : oui, et votre non  : non” (Matthieu 5. 37).

Donnons l'exemple de parents heureux d'obéir au Seigneur et à sa Parole, nos enfants seront encouragés à faire de même.