Bannière
La Bonne Semence
Dimanche 10 juin 2007
Ils se sont... tous ensemble corrompus  ; il n'y a personne qui fasse le bien, non pas même un seul.
Psaume 53. 3
Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu.
Romains 3. 23
Cessez de mal faire, apprenez à bien faire.
Ésaïe 1. 16
Bien et mal

Comment savoir ce qu'est le bien et ce qu'est le mal  ? Quelle est la référence  ? Quelle est l'autorité pour décider ce qui est bien et ce qui est mal  ?

Le raisonnement humain ne nous renseigne pas, il nous fourvoie plutôt. Dieu déclare  : “Malheur à ceux qui appellent le mal bien, et le bien mal” (Ésaïe 5. 20). C'est Dieu qui nous fait connaître notre chemin au milieu du bien et du mal. Il nous a donné la conscience comme capacité pour discerner le bien et le mal.

Mais cette conscience a besoin d'une référence. La Bible est la Parole de Dieu. Jésus dit qu'elle “est la vérité” (Jean 17. 18). Elle seule met en contraste sans équivoque ce qu'est le bien et ce qu'est le mal. Voilà la référence, universelle et invariable  !

Seulement, le cœur de l'homme est “plein d'envie de faire le mal” (Ecclésiaste 8. 11). Il n'écoute pas volontiers sa conscience qui l'avertit, et celle-ci s'endurcit lorsqu'on ne l'écoute pas.

Mais Dieu ne se lasse pas d'inviter à l'écouter, lui, et à obéir  : “Inclinez votre oreille et venez à moi  ; écoutez et votre âme vivra” (Ésaïe 55. 3).

“Celui qui veut aimer la vie et voir d'heureux jours… qu'il se détourne du mal et qu'il fasse le bien” (1 Pierre 3. 10, 11).