Bannière
La Bonne Semence
Mercredi 14 septembre 2005
Ce qui se voit est temporaire, mais ce qui ne se voit pas est éternel.
2 Corinthiens 4. 18
Dieu n'est pas le Dieu des morts, mais des vivants  ; car pour lui tous vivent.
Luc 20. 38
L'au-delà existe-t-il  ? (1)

Au-dessous de ma chambre universitaire, au premier étage, c'est l'émotion, une émotion profonde. Un étudiant s'est donné la mort en absorbant des médicaments. Trois jours plus tard, avec plusieurs camarades, j'ai assisté à ses obsèques, une cérémonie civile. Un homme a prononcé quelques mots en évoquant son cursus, et il a terminé par cette petite phrase brutale  : “Quand on est mort, tout est fini”  !

Combien j'étais triste sur le chemin du retour  ! A nouveau penché sur mes cours, quoique chrétien, j'étais troublé.

Où est la faille de cette affirmation  ? Si l'on en reste à ce qui se voit, c'est bien vrai que lorsque la vie s'arrête, tout s'arrête. Mais n'y a-t-il rien au-delà de la vie qui se voit  ? Affirmer cela, ce serait dire, sans aucune raison soutenable, qu'il n'y a que ce qui se voit qui existe. Ce serait être comme un aveugle de naissance qui nierait la lumière…

Nier le monde invisible est vraiment difficile. Mais si l'on accepte son existence, il n'y a qu'une attitude raisonnable  : c'est d'en tenir compte. Pour cela, il nous faut écouter Dieu, et rechercher la révélation qu'il a donnée de lui-même, c'est-à-dire lire et écouter la Bible. La Bible révèle un Dieu qui, non seulement existe, tout en étant invisible, mais qui agit, qui est vivant. Un Dieu qui aime, et qui désire nous avoir dans sa présence pour l'éternité. Mais un Dieu dont nous serons séparés pour toujours, si nous n'avons pas écouté et cru sa Parole, qu'il nous invite à lire.