Bannière
La Bonne Semence
Jeudi 11 octobre 2001
Béni l'homme qui se confie en l'Eternel, et de qui l'Eternel est la confiance  !
Jérémie 17. 7
Que le Dieu d'espérance vous remplisse de toute joie et paix en croyant, pour que vous abondiez en espérance.
Romains 15. 13
Quelle est votre espérance  ?

Lu dans Le Figaro  : « Il n'y a pas de tâche plus urgente que de rendre un peu d'espérance à ceux qui n'en ont plus. Personne ne croit plus en rien. Nous manquons d'espérance parce que nous manquons de foi ». Triste constat  ! Mais comment avoir de l'espérance  ? L'auteur de l'article développe sa pensée en reprochant aux hommes de manquer de confiance les uns dans les autres, et il préconise de « faire un effort pour tâcher de vivre avec l'autre ».

Le monde serait-il sans espérance, parce qu'il est sans foi véritable  ? Et qu'est-ce que l'espérance  ?

On dit  : « J'espère qu'il fera beau, ou que ma santé s'améliorera, ou qu'il m'arrivera telle ou telle chose... » Personne sur la terre n'est sûr à 100 % de ce qui va se passer demain. Mais quand Dieu dit  : « Je connais les pensées que je pense à votre égard... pensées de paix et non de mal, pour vous donner un avenir et une espérance » (Jérémie 29. 11), c'est une assurance qu'il nous donne. Cette espérance est personnifiée par Celui qui est vrai et qui ne change pas  : Jésus Christ notre espérance (1 Timothée 1. 1). Nous étions, comme tout homme, sans espérance et sans Dieu dans le monde (Ephésiens 2. 12), mais Jésus est venu  : il nous a annoncé la bonne nouvelle de la paix et il a fait la paix par son sang, pour nous approcher de Dieu.

« Or la foi est l'assurance des choses qu'on espère, et la conviction de celles qu'on ne voit pas » (Hébreux 11. 1). Assurance, conviction, voilà les mots qui caractérisent l'espérance de ceux qui ont mis leur confiance en Jésus Christ.