Bannière
La Bonne Semence
Dimanche 21 janvier 2001
Retranchons-le de la terre des vivants afin qu'on ne se souvienne plus de son nom (celui de l'envoyé de Dieu) .
Jérémie 11. 19
O Eternel, nous t'avons attendu le désir de notre âme est après ton nom et après ton souvenir.
Esaïe 26. 8
Retranchons-le de la terre des vivants afin qu'on ne se souvienne plus de son nom (celui de l'envoyé de Dieu) .
Jérémie 11. 19
O Eternel, nous t'avons attendu le désir de notre âme est après ton nom et après ton souvenir.
Esaïe 26. 8
Je suis Jésus

Que représente pour vous le nom de Jésus  ? Celui d'un homme, d'un grand homme certes, mais rien de plus  ? Ou alors celui du Messie, de l'homme venu de Dieu  ? Il n'y a que deux possibilités  : soit Jésus est seulement un homme et le christianisme n'est alors qu'une religion parmi d'autres soit Jésus est plus qu'un homme, et dans ce cas il est le chemin vers Dieu. Il faut serrer les choses de près. On ne peut en rester à des impressions ou à des suppositions à son sujet. Il faut donc s'informer, lire la Bible avec soin et impartialité.

Pour nous chrétiens, Jésus est le Fils de Dieu, ainsi que l'affirme tant de fois la Bible. Dans la gloire où il était de toute éternité, le Fils de Dieu n'avait pas de nom d'homme. Mais, revêtant notre humanité, il a reçu un nom. Un ange vient dire à Joseph  : « Marie... enfantera un fils, et tu l'appelleras du nom de Jésus » (Matthieu 1. 20, 21). C'est un nom « plus excellent » que celui des anges (Hébreux 1. 4), un nom au-dessus de tout nom (Philippiens 2. 9), un nom « merveilleux » (Juges 13. 18). Pour le croyant qui le prononce, ou l'entend prononcer, c'est un « parfum répandu » (Cantique des cantiques 1. 3), un nom aimé et plein de charme.

Dans la gloire, le Fils de Dieu porte encore le nom de Jésus. Lorsque Saul de Tarse est arrêté sur le chemin de Damas, il demande  : « Qui es-tu Seigneur  ? » et il entend cette réponse du ciel  : « Je suis Jésus » (Actes 9. 5). Un jour, quand ce nom sera prononcé, alors se pliera tout genou, et tous reconnaîtront que Jésus Christ est Seigneur (Philippiens 2. 10, 11).