Bannière
La Bonne Semence
Lundi 14 août 2000
Dieu parle une fois, et deux fois - et l'on n'y prend pas garde.
Job 33. 14
Tu es pour eux comme un chant agréable, une belle voix, et quelqu'un qui joue bien et ils entendent tes paroles, mais ils ne les pratiquent nullement.
Ezéchiel 33. 32
Bruit néfaste

Au temps de l'intolérance religieuse où les bûchers s'allumaient en divers pays d'Europe, on avait parfois recours au roulement des tambours pour couvrir la voix des martyrs mourant pour leur foi en Jésus Christ. On craignait que leur dernier témoignage ne soit entendu par ceux qui assistaient à leur supplice.

Bien des personnes étouffent volontairement la voix de leur conscience par les bruits et l'agitation du monde. Dans le tourbillon des occupations et des distractions, elles restent sourdes aux appels de la grâce de Dieu. Cependant le Seigneur les aime. Il veut les arracher à la perdition éternelle, les tirer de leur détresse morale ou simplement de leur insouciance, par la foi en Jésus Christ il veut les conseiller, leur faire connaître une vie saine, droite, pure et heureuse. Mais elles ont, hélas  ! trop de choses à entendre pour pouvoir écouter la voix du Seigneur. Et c'est pour cela qu'il est obligé parfois de parler très fort.

Ne cherchons plus à couvrir la voix de Celui qui offre le pardon, la paix du coeur, le bonheur parfait dans le ciel, et tout cela par pure grâce. Écoutons cet appel si doux et si pressant  : « Aujourd'hui, si vous entendez sa voix, n'endurcissez pas vos coeurs » (Hébreux 3. 15).