Bannière

Le livre du prophète Sophonie
Chaque Jour les Écritures - 5ème année

Sophonie 1. 1 à 18

    Sophonie 1

    1La parole de l’Éternel qui vint à Sophonie, fils de Cushi, fils de Guedalia, fils d’Amaria, fils d’Ézéchias, dans les jours de Josias, fils d’Amon, roi de Juda. 
    2J’ôterai, j’enlèverai tout de dessus la face de la terre, dit l’Éternel. 3Je détruirai les hommes et les bêtes, je détruirai les oiseaux des cieux et les poissons de la mer, et les pierres d’achoppement avec les méchants, et je retrancherai l’homme de dessus la face de la terre, dit l’Éternel. 4Et j’étendrai ma main sur Juda et sur tous les habitants de Jérusalem ; et je retrancherai de ce lieu le reste de Baal et le nom des Camarima avec les sacrificateurs ;  5et ceux qui se prosternent sur les toits devant l’armée des cieux, et ceux qui se prosternent devant l’Éternel, qui jurent par [lui] et qui jurent par leur roib ;  6et ceux qui se détournent dec l’Éternel, et ceux qui ne cherchent pas l’Éternel et ne s’enquièrent pas de lui. 
    7Fais silence, devant le Seigneur, l’Éternel ! car le jour de l’Éternel est proche ; car l’Éternel a préparé un sacrifice, il a sanctifié ses conviés. 8Et il arrivera, au jour du sacrifice de l’Éternel, que je punirai les princes et les fils du roi, et tous ceux qui se vêtent de vêtements étrangers. 9Et je punirai, en ce jour-là, tous ceux qui sautent par-dessus le seuil, ceux qui remplissent la maison de leur seigneurd de violence et de fraude. 10Et il y aura, en ce jour-là, dit l’Éternel, le bruit d’un cri [venant] de la porte des poissons, et un hurlement [venant] du second [quartier de la ville], et un grand fracas [venant] des collines. 11Hurlez, habitants de Macteshe, car tout le peuple de Canaanf sera détruit, tous ceux qui sont chargés d’argent seront exterminés. 12Et il arrivera, en ce temps-là, que je fouillerai Jérusalem avec des lampes ; et je punirai les hommes qui reposent sur leur lieg, – qui disent dans leur coeur : L’Éternel ne fera ni bien ni mal. 13Et leurs biens deviendront une proie, et leurs maisons, une désolation, et ils bâtiront des maisons et ne les habiteront pas, et ils planteront des vignes et n’en boiront pas le vin. 
    14Le grand jour de l’Éternel est proche ; il est proche et se hâte beaucoup. La voix du jour de l’Éternel : l’homme vaillant poussera là des cris amers. 15Ce jour est un jour de fureur, un jour de détresse et d’angoisse, un jour de dévastation et de ruine, un jour de ténèbres et d’obscurité, un jour de nuées et d’épaisses ténèbres, 16un jour de trompette et de retentissement contre les villes fortifiées et contre les créneaux élevés. 17Et je ferai venir la détresse sur les hommes, et ils marcheront comme des aveugles ; car ils ont péché contre l’Éternel ; et leur sang sera répandu comme de la poussière, et leur chair comme de la fiente ;  18ni leur argent ni leur or ne pourra les délivrer au jour de la fureur de l’Éternel ; et par le feu de sa jalousie tout le pays sera dévoré, car il consumera, oui, il détruira subitement tous les habitants du pays.  

    (Traduction révisée)

    Notes

    a. comme 2 Rois 23 : 5 : sacrificateurs idolâtres.

    b. ou : Malcam ; comp. Jérémie 49. 1, 3.

    c. litt. : d’après.

    d. ou : de leurs maîtres.

    e. mortier : nom du quartier bas de Jérusalem.

    f. ou : de marchands.

    g. comp. Jérémie 48.11.

    Sophonie a prophétisé sous le règne du fidèle Josias. Pourquoi son livre est-il si sévère ? Parce que le peuple n’avait suivi que par contrainte le bon exemple de son roi (2 Chroniques 34. 33). Une même condamnation menace :

    1. les idolâtres ;
    2. ceux qui sont doubles de cœur, essayant de servir à la fois l’Éternel et Malcam (ou Moloch) ;
    3. ceux qui se détournent délibérément ;
    4. enfin, la masse des indifférents, ceux qui ne cherchent pas l’Éternel et ne s’enquièrent pas de lui (v. 4 à 6).

    Ces mêmes classes de personnes existent aujourd’hui et courent ensemble au devant du même jugement. Car si ces prophéties ont eu dans le passé un accomplissement partiel, n’oublions pas que le terrible « grand jour de l’Éternel » est encore à venir. Il est évoqué depuis plus de 2500 ans par les prophètes, confirmé par le Seigneur Jésus dans les évangiles, enfin par les apôtres dans les épîtres. Proche déjà au temps de Sophonie, il l’est bien plus encore maintenant (v. 14). Souvenons-nous donc de ces paroles « dites à l’avance par les saints prophètes, et du commandement du Seigneur et Sauveur par vos apôtres » . Et gardons-nous d’oublier « la promesse de sa venue » (2 Pierre 3. 2 à 4).

    Choisir un livre
    Choisir un passage
    ×
    Choisir un livre
    Choisir un passage