Bannière

Première épître de Pierre
Chaque Jour les Écritures - 5ème année

1 Pierre 1. 1 à 12

    1 Pierre 1

    1Pierrea, apôtreA de Jésus ChristA, à ceux qui vivent en étrangers dans la DispersionA - du Pont, de la Galatie, de la Cappadoce, de l’Asie et de la BithynieAb - , 2élusA selon la préconnaissance de Dieu le Père, en sainteté de l’Esprit, pour l’obéissance et l’aspersion du sang de Jésus Christc : Que la grâce et la paix vous soient multipliées !  
    3Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ, qui, selon sa grande miséricorde, nous a régénérés pour une espérance vivante par la résurrection de Jésus Christ d’entre les morts, 4pour un héritage incorruptible, sans souillure, inaltérabled, conservé dans les cieux pour vous, 5qui êtes gardés par la puissance de Dieu, par la foi, pour un salut qui est prêt à être révélé au dernier temps.
     6En cela vous vous réjouissez, tout en étant affligés maintenant pour un peu de temps par diverses épreuvese, si cela est nécessaire, 7afin que la mise à l’épreuve de votre foi - bien plus précieuse que celle de l’or qui périt et qui pourtant est éprouvé par le feu - se trouve être un sujet de louange, de gloire et d’honneur, dans la révélation de Jésus ChristA8lui que, sans l’avoir vu, vous aimez ; et croyant en lui, bien que maintenant vous ne le voyiez pas, vous vous réjouissez d’une joie ineffable et glorieuse, 9recevant ce qui est le butf de votre foi, le salut de l’âmeg.
     10De ce salut, les prophètes qui ont prophétisé concernant la grâceA qui vous était destinée se sont informés et enquis avec soin ;  11ils recherchaient quel temps ou quelle sorte de temps l’Esprit de Christ qui était en eux indiquait, quand il rendait par avance témoignage des souffrances qui devaient être la part de Christ et des gloires qui suivraient. 12Et il leur fut révélé que ce n’était pas pour eux-mêmes, mais pour vous, qu’ils administraient ces choses, qui vous ont maintenant été annoncées par le moyen de ceux qui vous ont évangélisésAh par l’Esprit SaintA envoyé du ciel, choses sur lesquelles les anges désirent se pencher. 

    (Traduction révisée)

    Notes

    a. Pierre, ou Simon, ou Céphas ; voir Jean 1. 41-43.

    b. Ces régions sont toutes situées en Asie Mineure (Turquie actuelle), y compris la province romaine appelée AsieA, à l’ouest.

    c. de Jésus Christ se lie à obéissance comme à aspersion du sang.

    d. que ne peut atteindre aucune flétrissure.

    e. ou : tentations. Comp. Jacques 1. 2.

    f. à la fois le but et l’aboutissement.

    g. litt. : un salut d’âmes.

    h. ou : qui vous ont annoncé la bonne nouvelle.

    Le Seigneur avait dit à son disciple Pierre avant même d’être renié par lui : « Quand tu seras revenu, fortifie tes frères » (Luc 22. 32). C’est le service qu’accomplit l’apôtre dans cette épître. Il rappelle nos incomparables privilèges : le salut de l’âme (v. 9) et un héritage céleste à l’abri de toute atteinte (v. 4). Dieu le garde pour les héritiers et garde ceux-ci pour l’héritage. Mais dès à présent, ils en ont un avant-goût : « une joie ineffable et glorieuse » . Elle prend sa source dans l’espérance vivante qu’ils ont en une personne vivante : Jésus ressuscité (v. 3) ; dans la foi (v. 5, 7) ; dans l’amour pour celui que les rachetés n’ont pas encore vu, mais que leur cœur connaît bien (v. 8). Et plus nous aimerons le Seigneur, plus nous sentirons que nous ne l’aimons pas assez.

    En raison même de la valeur qu’il reconnaît à la foi, Dieu s’emploie à la purifier au creuset de l’épreuve. Mais une assurance nous est donnée : il ne le fait que « si cela est nécessaire » (v. 6).

    Telles sont, chers amis, les réalités bienheureuses qui nous concernent, dont les prophètes se sont informés avec soin (v. 10, 11) et dans lesquelles des anges désirent se pencher (v. 12). Nous, qui sommes partie prenante dans ces choses administrées par eux, serions-nous les seuls à ne pas nous y intéresser ?

    Choisir un livre
    Choisir un passage
    ×
    Choisir un livre
    Choisir un passage